Juin 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

LE MOT DU CURÉ

 


 

Laissez-vous conduire par l'Esprit !


S’il est vrai que l’Esprit saint n’a pas de visage, cependant, notre foi nous en fait parler comme de la troisième personne de la Trinité. L’Esprit saint est bien une personne, bien que la bible le décrive sous la forme d’un souffle, d’une colombe ou encore de langues de feu. Alors laissez-moi réfléchir avec vous sur le type de personne qu’est l’Esprit.


Pour ce faire,... 

Lire la suite...

 


 

CONCERT

 


 

 

Concert dans l'église du groupe vocal

 

 

Tralalilas l'air

 

Vendredi 21 juin à 20h :

 

Jazz, musique classique, musique du monde, variètés.

 


 

REPAS RAROISSIAL

 


 

 

Samedi 22 juin

 

Aprés la messe de 18h : Repas paroissial

 

Participation : 10€.

 

Inscription à l'accueil avant le 21 juin.

 


 


FORMATION

 


 

 

Initiation à la lecture de l'Ancien Testament

 

 

Tous les mardis, depuis les mois de juillet et d'août, puis continuité en septembre :

 

1er goupe de 15h à 17h30,

 

2ème groupe de 17h30 à 19h.

 

Animatrice : France BILLON.

 

S'inscrire à l'accueil.

 


 

 

RÉFORME DE LA CATÉCHÈSE

 


 

 

Notre choix pastoral est de mettre les parents au cœur de la réflexion sur la refonte de la catéchèse.

Les parents sont les 1er éducateurs des enfants tant dans la vie sociale que dans la foi. De ce fait, ils sont co-éducateur dans la foi avec les prêtres, les acteurs pastoraux, les paroissiens et accompagne l’enfant dans sa démarche par sa présence et son témoignage de vie.

Chaque parent peut accompagner son enfant chacun selon son charisme de différentes façons, à la hauteur de ce qu’il se sent capable de donner en terme d’énergie, de compétence et de temps : Animation des rencontres, animer les ateliers créatifs, témoigner de son engagement de vie, animation des chants du caté, installation des salles, accompagner une sortie, préparer et participer à un des temps fort, participer à la préparation des messes, des Sacrements, Equipe communication (invitations et relances)….


Une rencontre de catéchèse articulée en 4 temps :

- la Parole de Dieu est au centre de la rencontre

- un approfondissement qui met la Parole en relation avec la vie quotidienne

- une activité qui permet de s’approprier cette Parole par une pédagogie variée (création, chant, vidéo…)

- la prière qui permet de mettre en relation les enfants avec Dieu

 

Sur le plan pédagogique :

- Si nous voulons que les enfants puissent s’exprimer, librement et que la catéchèse ne soit pas scolaire il est important que les groupes soit petits.

- Ce dialogue, cet échange entre eux et avec l’animateur ne pourra se faire que si un lien de confiance existe entre animateur (catéchiste, parents) et les enfants. Il est donc souhaitable que les groupes enfants soient toujours avec les mêmes animateurs (sur l’année deux binômes qui tournent une fois sur deux)

- Le groupe catéchiste est un groupe de vie d’Eglise où il expérimente pour eux ce dont ils parlent aux enfants. Ce groupe est vital.

- La préparation entre animateurs (CE-CM et 6ème 5ème) s’effectue en amont (car les animateurs seront plus à l’aise, donc ajustés avec les enfants). Une rencontre en soirée de 2 heures a lieu une fois par mois.

- Le catéchiste est témoin de la foi. S’il n’a pas l’expérience de la fraternité dans un groupe, il ne peut pas en témoigner.

 

Pour les enfants de 7 à 11 ANS (CE1- CM2) : une rencontre mensuelle a lieu le samedi matin.

Pour les enfants de 11 à 13 ANS, redéfini en AUMONERIE DES 6ème /5ème : une rencontre mensuelle a lieu le samedi matin du même week-end  que la catéchèse en salle des rencontres.

Un forum des mouvements de la paroisse pour les inscriptions et une soirée de lancement du catéchisme seront proposés.

 

1. PRÉPARATION AUX SACREMENTS EN UNITÉ PASTORALE BAPTÊME : préparation commune en Unité Pastorale 

La préparation et la célébration se fait en lien avec Saint Joseph de la Salle Pantin et Saint Joseph du Pré-Saint-Gervais 

Responsable Florence, accompagnée du prêtre.

- Trois rencontres de préparation à Pantin (dont deux parents + enfants avec le prêtre)

- Trois étapes au cours de la messe en communauté (les deux premières à Pantin, la troisième dans sa paroisse)

 

2. EUCHARISTIE : préparation commune en Unité Pastorale

La préparation et la célébration se fait en lien avec Saint Joseph de la Salle Pantin et Saint Joseph du Pré-Saint-Gervais 

- Préparation pour les enfants avec leurs parents aux Lilas

- Pour l’animation : l’animatrice en pastorale, une équipe de parents catéchistes (minimum 2) si possible différent de ceux qui font la catéchèse mensuelle, le prêtre référent, Père Marc.

- Cinq rencontres de 1h30 à 2h chacune le samedi à 16h30, réparties sur l’année portant sur les symboles du rituel de messe que les enfants et leur parents expérimenteront en restant à la messe du jour.

 

3. ORGANISATION D’UNE SOIRÉE DE PARDON de 2h30 comprenant 2 temps :

- Temps de préparation au Sacrement au cours d’une soirée de louange sur le thème du pardon

- Temps pour recevoir le Sacrement

 

Messes des Familles chaque mois : le dimanche du week-end caté

Préparées avec les équipes d’animateurs lors des réunions de formation

Préparées avec les enfants lors de la rencontre de caté

L’animatrice pastorale, avec l’aide de parents volontaires, assure la coordination avec l’éveil à la foi, les aumôneries, le service liturgique.

 

Retraite de profession de foi en 5ème : préparation commune en Unité Pastorale 

La préparation et la célébration se fait en lien avec Saint Joseph de la Salle Pantin et Saint Joseph du Pré-Saint-Gervais 

- Retraite de 2 jours pour les enfants

- Deux rencontres de préparations et formation

- Constituer une équipe qui aura la responsabilité de ce temps Présence à la Retraite et Encadrement des enfants le jour de la profession de foi

- Coordination : Animatrice en Pastorale avec le relais de l’Equipe Communication (invitations et relances)

 

 


 

ASSOCIATION SOLIDARITÉ NOTRE DAME DU ROSAIRE LES LILAS

 


 

"N'oublions jamais que le vrai pouvoir est le service."
Pape François, messe d'inauguration du pontificat.

 

Chaque samedi matin, de 8h à 10h, un Petit Déjeuner Solidaire est offert aux personnes isolées ou à la rue, pour un moment d'écoute et de partage.

 

N'hésitez pas à nous rejoindre le samedi matin, ou à nous contacter via l'Association Solidarité Notre Dame du Rosaire- Les Lilas, qui soutient le Petit Déjeuner.

 

Pour plus de renseignements et proposition de bénévolat, contacter l'accueil à l'église, ou

pds.paroisselilas@gmail.com

 

Au plaisir de vous retrouver !

 

> Télécharger le bulletin d'adhésion annuel



NOTRE MONDE A BESOIN DE SIGNES


 

Le Conseil diocésain du diaconat (CDD) a fait plusieurs constats : il y a eu très peu de diacres ordonnés dans le diocèse depuis plusieurs années; les candidats au diaconat ont été peu nombreux; les interpellations au diaconat n’ont pas toujours été faites dans des conditions optimum faute d’un processus clair; les résultats d’une enquête sur le diaconat auprès de personnes pourtant membres des équipes pastorales (EP) et d'animation paroissiale (EAP) ou de mouvements d’Eglise ont montré que ce diaconat est mal connu. Et la quasi-totalité des personnes ignorait comment s’y prendre pour interpeller au diaconat.
Il nous a donc semblé nécessaire de sensibiliser sur le diaconat pour qu’il soit mieux compris, de mieux préciser comment interpeller une personne en vue du diaconat et de présenter ce processus aux membres des EP, des EAP et des mouvements et services diocésains.

 

Signes vivants et visibles de Jésus serviteur

Les diacres sont ordonnés pour être signes de Jésus-Christ qui s’est fait serviteur de tout homme. Heureusement, de nombreuses personnes, répondant à leur vocation de baptisé, s’engagent de manières très diverses dans ce service, tant dans l’Eglise que dans la société. Néanmoins, par l’ordination diaconale, l’Eglise souhaite offrir au monde certains hommes afin qu’ils soient des signes vivants et visibles de Jésus au service de chaque homme ou femme du XXIe siècle. En ce sens, nos communautés doivent se poser la question suivante : est-il utile aujourd’hui, pour les personnes qui nous entourent, qu’ils aient des signes que Jésus s’est fait serviteur de tous ? Si la réponse est oui, il sera utile qu’il y ait des diacres.

Quant à la mission des diacres, elle se résume dans ce pourquoi ils ont été ordonnés : être signe, ici et maintenant, de l’amour de Dieu manifesté en Jésus qui prend la tenue de service pour chaque personne. C’est bien sûr une tâche qui nous dépasse tous. En pratique, l’évêque fixe les modalités pratiques de ce service par une lettre de mission. Mais ceci dit, il y a mille façons d’être au service. C’est donc important qu’il y ait de nombreux diacres pour montrer de nombreuses facettes de ce service.

 

Des hommes ordinaires

Notre société est très marquée par l’efficacité, par la rentabilité. De ce fait, les personnes fragiles y trouvent difficilement leur place. Jésus nous a montré que l’essentiel était dans la relation, dans l’attention aux autres, quelques fois en ayant l’impression de perdre son temps. Est-ce que le message de Jésus aurait la même intensité s’il n’avait pas passé plus de 30 ans dans une vie d’homme ordinaire ? Il me semble que notre monde a besoin de redécouvrir cette manière dont le Christ a servi l’homme en prenant du temps, en considérant les personnes, en leur redonnant confiance. Il serait bien que le diaconat puisse être signe de cela.

Le cheminement pour devenir diacre peut commencer par une interpellation – par exemple de son curé – à réfléchir au diaconat. Ou bien une personne se pose la question d’une vocation au diaconat. A partir de là, le CDD vérifie que le contexte est bien celui prévu par l’Eglise. Il est alors proposé au postulant de rejoindre une année de discernement en vue de pouvoir répondre à la question : A quoi Dieu m’appelle ?

Si au bout de cette année, le discernement permet d’envisager que cet appel soit le diaconat, le postulant commence une formation de 4 ans. Le discernement continue pendant toute cette période avec l’aide des autres postulants et de l’équipe chargée de les accompagner. Si cette vocation se confirme, au cours de la 2e année, l’évêque appelle officiellement et publiquement la personne au diaconat au cours de la 2e année. En effet, jusque là, le parcours s’était opéré dans la confidentialité afin de laisser au postulant et à l’Eglise une entière liberté dans leur choix. Enfin, la dernière étape est l’ordination qui se produit au cours de la 4e année.

Ces étapes sont nécessaires pour se mettre sous le regard du Seigneur afin de découvrir quel est son appel pour moi. C‘est une période où, suivant l’expression de l’écriture, le Seigneur nous modèle comme le potier avec l’argile pour en faire un vase. De plus, cette période permet de découvrir ce qu’est réellement le diaconat, et comment il se vit dans le diocèse. Enfin, cette période permet à l’Eglise de s’assurer que la personne présente « les aptitudes requises » en vue du diaconat.

 

Diaconat permanent et mariage

Si le candidat est marié, il le restera bien évidemment après son ordination au diaconat. Le sacrement du mariage n’est pas altéré par cette ordination. Il est donc nécessaire que le postulant et son épouse puissent voir comment leur vie de couple va pouvoir continuer à s’épanouir en tenant compte de ce nouvel état de vie. La femme doit donc avoir pleine conscience de ce qui est proposé à son mari et imaginer comment elle vivra sa propre vocation avec un mari diacre. C’est si vrai que l’ordination au diaconat ne peut avoir lieu que si l’épouse est d’accord. Pour s’en assurer, l’évêque demande solennellement à l’épouse son accord le jour de l’ordination. Enfin, l’épouse est une aide précieuse pour le candidat dans sa réflexion sur l’appel au diaconat.

Quant à la place des enfants, elle est très différente en fonction de leur âge. S’ils sont très jeunes, on ne peut leur demander de se déterminer sur une question qui les dépasse. S’ils ont pris leur indépendance, ils seront moins concernés. C’est donc aux parents de voir comment associer les enfants à ce cheminement en fonction de leur âge, de leur présence dans le foyer et de leur capacité d’appréciation.

 

Parce qu'il les aimait jusqu'au bout

Méditez l’évangile du lavement des pieds (Jean 13, 1-17). Voyez comme Jésus a besoin de laver les pieds de ses disciples pour qu’ils comprennent qui il est. Et découvrez comment Jésus n’a pas réalisé cela seulement par besoin mais surtout parce qu’il aimait ses disciples jusqu’au bout comme le précise le texte. Aujourd’hui, notre monde, nos communautés, les personnes que nous côtoyons ont-ils besoin d’avoir des signes de ce Jésus qui se met à nos pieds pour nous aimer et nous servir ? Si oui, des personnes peuvent-elles en être le signe en devenant diacres ?

Les communautés ou les hommes qui s'interrogent sur le diaconat permanent peuvent prendre contact avec Nicolas Boisard, délégué diocésain du diaconat tél : 06 60 36 65 00 ou nboisard@free.fr

 


 

DENIER

 


 

 

Notre diocèse a besoin d'argent pour assurer au quotidien sa mission au sein de nos paroisses.

 

Lire la suite du communiqué.

 

 

 


 


LE LIVRE SUR NOTRE NOUVELLE ÉGLISE

 


 

"Le livre souvenir"

 

 

sur notre nouvelle église et son centre pastoral va paraître en janvier 2018.

 

Cet ouvrage de 120 pages est illustré de magnifiques photos, et de témoignages de tous les acteurs du projet ainsi que ceux de paroissiens.

Pour pré-réserver un exemplaire de ce livre, ou être contacté lors de sa parition :

 

télécharger la présentation de l'ouvrage.

 

pré-réserver : télécharger le formulaire.