LE CONSEIL PAROISSIAL POUR LES AFFAIRES ÉCONOMIQUES

 


 

Il se réunit une fois par trimestre pour vérifier la situation économique de la paroisse. Il prend les décisions financières pour assurer, au mieux, ses activités (voir, le Denier de l’Église).

 

Président : Père Jacques MEUNIER.

 

Vice Président :[nbsp]Pascal B.

 


Membres du conseil :

- Carlos A.

- Roland B.

- Philippe C., comptable ;

- Benedicte L B.

- Françoise R.

- André T.

 

 


 

LE DENIER DE L'ÉGLISE

 


 

 

Il faut que nous comprenions l’importance de développer une solidarité financière au service de la mission de l’Église. Cette solidarité, correspondant au don libre que chaque famille prélève sur ses ressources, est nécessaire au quotidien pour :

 

• entretenir notre église et le centre pastoral ;

• assurer aux prêtres les moyens de vivre ;

• soutenir tous les services, groupes, mouvements de jeunes et d’adultes ;

• etc.

 

 

Sachant que l’Église ne vit que de vos dons et ne reçoit aucune subvention de quiconque, chacun est invité à participer en conscience aux efforts financiers de sa paroisse en rapport avec ses ressources personnelles.

 

Comment donner ?

 

• par chèque bancaire (à l’ordre de l’Association Diocésaine de Saint-Denis) ;

• en espèces (remis dans tous les cas à la paroisse) ;

• par prélèvement automatique ;

en ligne (via le site de l'Association Diocésaine de Saint-Denis).

 

Un reçu fiscal vous est systématiquement adressé. 66 % de votre don est déductible des impôts.

 

 


 

DONS ET LEGS

 


 

Le legs est une formule simple qui permet de faire bénéficier de son héritage à la fois à ses proches et à l’Église.

Vous êtes une personne seule sans héritiers directs (enfants et petits-enfants). La loi vous autorise à faire un legs à une association cultuelle comme "l’Association diocésaine de Saint-Denis" sans défavoriser vos héritiers indirects.

Pour transmettre vos biens, il existe trois autres possibilités :

    - le don ;

        - la donation ;

            - l’assurance-vie.

 

Avez-vous pensé à l’Église comme bénéficiaire… ?